Rechercher
  • Valérie Mounier

Comment adopter un chat en France ?

Il y a plusieurs possibilités qui s’offrent à vous lorsque vous avez envie d’adopter un chaton ou un chat.


1/ L’adoption d’un chaton :


Lorsque vous souhaitez adopter un chaton, il y a plusieurs démarches qui s’offrent à vous.


Vous pouvez aller dans une animalerie qui est un magasin qui vend des animaux de compagnie. Il y a des rayons spécialisés dans les grandes jardineries et des magasins en ville spécialisés. Les animaux proviennent dans le meilleur des cas d’éleveurs mais parfois aussi de trafic d’animaux de dimension internationale. L’opinion public s’en émeut depuis des années, et la tendance législative qui tend à tenir compte de plus en plus du bien-être animal a enfin voté la fermeture en France de ces points de vente à partir du 1er janvier 2024. Officiellement cette interdiction vise à réduire les achats compulsifs qui entrainent des abandons. En réalité, ce mode de vente ne correspond pas du tout aux besoins des chiots et chatons qui sont mis en vente dans des vitrines.


Vous pouvez désirer adopter un chaton par le biais d’une association ou d’un refuge. Les chatons qui proviennent de ce type de structure sont généralement des portées qui ont été conçues dans la rue. Les femelles sont trouvées aux beaux jours gestantes ou avec une portée. Les associations les ramènent dans leur structure ou les placent en famille d’accueil lorsque les chatons et les mamans sont en bonne santé. Les associations prennent en charge les frais vétérinaires de la portée. Ils placent les chatons en fin de portée contre une somme forfaitaire variable.


Vous pouvez également trouver votre chaton par le biais d’annonces sur des sites de vente auprès de particuliers qui font de la reproduction dans 2 cas de figures :

Leur femelle (qui peut être un chat de race ou non) n’est pas stérilisée, elle sort et revient gestante chez elle. La plupart de ces gestations ne sont pas un projet pour le propriétaire du chat. En fin de portée il y a des chatons à placer. Ils sont soit donnés dans l’entourage ou par le biais d’annonces, ou alors ils sont vendus.

La loi française oblige les personnes qui font ce type de portées à identifier les chatons. Cela malheureusement est rarement respecté. Ils sont souvent placés sans aucune traçabilité ni vaccination minimale.


Chaton British shorthair bleu

D’autres particuliers font une portée à leur femelle dans le cadre de la reproduction de leur femelle de race afin de faire une portée de chatons de race. Cela est autorisé en France à hauteur d’une seule portée par an dans le respect de la réglementation de la vente des animaux de compagnie. Ces chatons doivent être obligatoirement vendus avec pedigree. Ils sont donc déclarés au LOOF et doivent être identifiés. La vaccination est recommandée mais pas obligatoire. Le prix de ces chatons est sensiblement le même que pour un chaton de race issu d’un élevage professionnel déclaré.


Le nombre de chatons issus de la filière de la portée unique est assez élevé. L’inconvénient peut résider dans le niveau de compétences moins élevé de l’éleveur "amateur". Cependant le législateur maintient cette filière afin de maintenir un certain niveau de diversité génétique.

Enfin vous pouvez vous adresser à un élevage professionnel. Est considéré comme éleveur toute personne qui fait de la reproduction avec plus d’une femelle reproductrice. A partir de 2 femelles reproductrices, l’éleveur est tenu de remplir toutes les obligations légales : formation, entreprise, installations...

La plupart de ces élevages professionnels sont de très petites tailles avec moins de 8 femelles reproductrices. A partir de 8 femelles reproductrices, l’élevage devient une activité à temps plein avec de lourdes charges. Ces élevages ont de nombreuses portées par an. Peu d’éleveurs optent pour ce choix mais il y a quand même un certain nombre.


Seuls les éleveurs professionnels ont le droit de vendre leur chaton sans pedigree ce qui me semble un paradoxe.


En vous adressant à un éleveur professionnel, vous pouvez attendre un professionnalisme qui n’enlève rien à la passion nécessaire à la bonne conduite de l’activité d’élevage. L’éleveur professionnel est formé et surtout il est expérimenté. Il est censé s’investir dans la sélection et réaliser les tests de santé de ses reproducteurs. Le prix des chatons est variable en fonction de la race élevée, de l’offre et de la demande, et de la réputation de l’élevage.


2/ L’adoption d’un adulte

L’adoption d’un chat adulte se fait généralement par le biais des associations. Les chats adultes proviennent d’abandons par leur propriétaire ou de sauvetages de chats errants qui sont stérilisés puis placés contre une petite somme couvrant les frais vétérinaires. De plus en plus de petites associations apparaissent du fait des réseaux sociaux qui permettent de trouver plus facilement une association près de chez soi. De grandes associations existent toujours.


Par le biais des élevages, il est également possible d’adopter un chat de race adulte qui quitte l’élevage. Il peut être de tout âge, avoir reproduit ou pas. C’est l’opportunité pour des familles de donner une belle deuxième vie à ces adultes.

Dans les 2 cas une participation financière est demandée, fixée par l’association dans le premier cas, et par l’éleveur dans le deuxième.


Chat adulte british shorthair bicolor bleu et blanc

Maintenant que je vous ai présenté les différents circuits qui vous permettent de trouver un chat ou un chaton, je vais aborder la question de la procédure d’adoption en elle-même.


Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos dernières actualités en exclusivité, ainsi que de nombreux conseils pour prendre soin de votre chat !